mardi 4 juillet 2017

Jardin des Plantes

Bonjour,

Quoi de mieux qu'une balade dans un jardin au coeur de la ville lorsqu'il fait chaud ! Il n'y a rien de tel que l'ombre des arbres et la fraîcheur de l'eau pour se sentir bien !
Nous voici au Jardin des Plantes (ou jardin d'Horticulture) situé au nord-est du Mans sur une superficie d'environ 8 hectares.
Son origine remonte à 1851 lorsque des notables de la ville créent une société pour que leurs jardiniers puissent être formés à tailler, semer et entretenir correctement des plants. 
Le jardin a été inauguré en 1855.
En 1865, un ingénieur de la ville de Paris arrive au Mans, Jean-Charles Alphand. Il est responsable des promenades dans la capitale, créateur du parc Monceau, des Buttes-Chaumont et du parc Montsouris entre autres. Il dessine les plans de ces lieux réalisés entre 1867 et 1870.
Propriété de la ville du Mans depuis 1881, c'est un site classé depuis 1945.


Les allées sinueuses du jardin à l'anglaise mènent à une pièce d'eau arborée.

Les canards sont ici chez eux et ne sont guère farouches !!




Ce jardin possède des essences d'arbres remarquables et des plantes étonnantes géantes !!

     


On y rencontre des statues de Suzanne Jean, Louis Derbré ... 

Le jardin est composé de deux jardins, un français de trois hectares environ et un anglais de quatre hectares.
Les deux parties sont reliées par un tunnel sous-terrain en pierre, le passage Ragot.
La roseraie vue de l'esplanade.







Un kiosque à musique, en cohérence historique avec l'époque de réalisation du reste du parc a été ajouté en 2004 où des concerts y sont donnés lors de la Fête de la Musique et certains dimanches l'été.

La roseraie est dominée au Nord par une rangée de tilleuls.


Si vous souhaitez découvrir les autres Parcs et Jardins de la ville du Mans, allez faire un petit tour par ici !

D'autre part, le département de La Sarthe compte beaucoup de châteaux (avec leurs parcs et jardins) et pas moins de sept jardins remarquables :

Les jardins du château du Lude, ceux du donjon du château de Ballonceux du château de Poncé sur Loir les jardins du Mirail à Crannes-en-Champagne, ainsi que ceux du Prieuré de Vauboin à Beaumont sur Dême, sans oublier ceux de Villaines à Louplande et le magnifique jardin d'Atmosphères du Petit Bordeaux à St Biez en Belin.

J'aime beaucoup le jardin Mosaïque d'Asnières sur Vègre, c'est un très beau jardin écologique.
Un autre jardin qui vaut également le détour, c'est celui de La Mansonière à St Céneri le Gérei dans l'Orne mais qui est tout proche de la Sarthe !

Belles balades !!!

samedi 1 juillet 2017

Envolée de papillons 2

 Bonjour,

Un peu de couleurs pour changer de la grisaille de ces derniers jours !
 Ce bricolage me permet par la même occasion de participer au défi "Multicolore" de L'étoile buissonnière même si ce n'est pas de la couture pour une fois !! 
Je n'ai pas vu le temps passer et le mois de juillet était déjà là !!!
Je pense pouvoir faire une petite cousette multicolore d'ici la fin du mois que je ne manquerai pas de publier, promis, juré !!!

Papillons découpés à l'emporte pièce dans des feuilles cartonnées pas trop épaisses mais suffisamment pour une belle tenue, de 4 cm x 3 cm collés sur un cadre en toile de 40 cm x 40 cm.

Papillons multicolores à dominante rose néanmoins, chambre de petite fille oblige !!! Cela ne se voit pas sur les photos, mais il y a des paillettes sur la plupart des papillons, ce qui donne un côté brillant, lorsqu'ils sont exposés à la lumière !!!

Je me suis inspirée de celui ci-dessous que j'ai fait il y a quelques semaines sur un cadre carré plus grand.
 Je vais peut-être rajouter en haut à gauche le prénom au fil de fer recuit. 

 


Le voilà terminé : j'ai rajouté quelques papillons et j'ai écrit le prénom en fil de fer rose bien "girly" que j'ai tout simplement collé !




jeudi 29 juin 2017

Housse de coussin

Bonsoir, 

Je viens tout juste de terminer cette petite broderie Hardanger qui finalement agrémentera la housse d'un coussin de 30 cm x 30 cm environ.
Au départ, cela devait être juste un petit napperon mais comme j'ai utilisé du coton perlé un peu plus fin, les dimensions en ont été réduites.

Tissu en lin très agréable à broder et coton perlé blanc n°8 pour les points de passé plat, le feston de la bordure puis du n°12 pour les barrettes et les étoiles de Madère.
J'ai tout de suite aimé l'élégance de ces motifs.

Détails du centre de la broderie : une Grande Roue avec ses 24 segments.
Cette Grande Roue s'obtient en faisant un mélange du point de l'Edelweiss et de celui de la croix de Malte.

C'est un petit modèle qui m'a quand même demandé pas moins de 15 heures de travail !!!

dimanche 25 juin 2017

Princesse Barbie

Bonjour,

Petite cousette de l'après-midi à l'ombre pour miss Barbie ! 
Hier, j'ai retrouvé du tissu moiré couleur Bordeaux en faisant un peu de rangement.
 Comme il y en avait suffisamment, je me suis dit que cela ferait une nouvelle robe de princesse pour que ma petite Léna puisse encore se raconter de belles histoires en jouant avec ses poupées Barbie ...
De nouveau, pas de patron pour cette robe toute simple : un grand rectangle froncé, cousu au bustier. L'ensemble est fermé à l'aide d'un bouton "pression" en métal blanc, cousu à la main, plus petit (5 mm) donc plus discret qu'un bouton pression utilisé avec la pince Kam ! 

Ne pas oublier le petit noeud assorti dans les cheveux !

Ni le gros noeud dans le dos, cousu à l'endroit de la fermeture du bustier.

mercredi 21 juin 2017

Du vert pour ce flamant rose ...

Bonjour,

C'est avec un jour de retard que je participe au défi du mois de juin de Mamylor dont le thème était le vert sous toutes ses formes (ver, vers, verre, vair...)
Je m'en tiendrai à la couleur.

J'adore cette couleur depuis toujours et j'aime bien en porter !
Elle fait partie intégrante de moi puisque mes yeux sont verts, d'un vert soutenu mais changeant. 
Pour avoir une petite idée de la symbolique du vert, c'est par ici !
Un dicton dit "Les yeux bleus vont aux cieux, les yeux gris au paradis, les yeux verts en enfer et les yeux noirs au purgatoire" 
Voilà ce qui m'attend alors !!! 😉 
Si le vert symbolise la vie et la nature, il peut aussi représenter la mort et la putréfaction surtout s'il y a des teintes de jaunes dans sa composition (comme les yeux du serpent par exemple !). 

Pas de vert au théâtre, cela porterait malheur !!
Molière portait du vert sur scène, le jour de sa mort… La gravure provient du "Plutarque Français" de Mennechet (1837)
L'origine de cette croyance remonte probablement au Moyen-Age, où l'on utilisait de l'oxyde de cuivre pour teindre les costumes en vert. Ce composé chimique étant très toxique et de plus très instable en présence d'humidité, il aurait été à l'origine de nombreuses intoxications, voire de morts de comédiens.
 La réputation de la couleur verte ne s'est pas améliorée avec la légende autour de la mort de Molière qui serait décédé sur scène en jouant son "malade imaginaire" ! 
Certains diront que cette affirmation est doublement fausse puisqu'il portait du rouge pour ce rôle et qu'il ne serait mort qu'après la représentation ! 
Mais il n'en fallait pas plus pour conforter la croyance populaire.

Par excellence, le vert est la couleur de l'indécision, le visage du destin. 
L'une de ses symboliques est celle d'une partie en train de se jouer : pelouses des terrains de sport, tapis des joueurs de cartes, tables de ping-pong, tapis verts des conseils d'administration où se décide l'avenir des entreprises... 
Le vert incarnait la chance, donc la fortune et l'argent bien avant l'apparition du billet vert, le dollar !!
Résultat de recherche d'images pour "billet vert"
Il ne faut pas oublier l'habit vert de l'Académie Française porté par ses membres lors d'événements importants.

Longtemps maléfique, le vert a été revalorisé par nos sociétés contemporaines, en allant jusqu'à symboliser la liberté.
 La carte verte américaine "Green card" s'apparente à un visa de long séjour aux USA ce qui implique de nombreuses facilités au quotidien pour toute personne souhaitant vivre et travailler là-bas.
Que dire de notre carte vitale, de nos attestations d'assurance, vertes elles-aussi ? 
Dans nos villes, depuis le XIXème siècle industriel, le besoin de vert se fait sentir ! L'Angleterre victorienne est la première à aménager des parcs, des jardins, des allées vertes. 
Ne dit-on pas d'ailleurs "se mettre au vert" quand le besoin de nature se fait sentir ?
Et pour nos enfants, rien de mieux qu'une "classe verte" pour entrer au contact de la nature.
Dans nos villages, on parle maintenant de "coulées vertes" pour rejoindre les centres bourgs en empruntant des chemins piétonniers aménagés.
Il y en aurait encore beaucoup à dire !

Après ces divagations "littéraires", passons au concret ! Pour illustrer le vert, j'ai choisi de broder ce flamant rose sur un fond vert.
Ces broderies sur tambour sont très tendance en ce printemps 2017.




J'ai trouvé le modèle intitulé "Evasion tropicale " dans le dernier numéro du magazine "Mollie Makes" auquel je suis abonnée depuis sa création car j'aime beaucoup tous les DIY qui sont proposés.

Je n'avais pas de tissu vert clair alors j'ai opté pour ce vert plus foncé et j'ai utilisé des couleurs bien "pétantes".



Je me suis bien amusée à broder ce petit "tableau" très estival.
Les plumes sont réalisées au point de picot et les fleurs au point d'araignée. 
Cela donne ainsi du "volume".
Il faut aussi connaître les points de base comme le point arrière, de bouclette, de picot, de noeud et de chaînette ...

Les flamants roses sont vraiment partout cette année !
Je ne sais pas encore ce que je vais faire de ce coupon de tissu trouvé chez Eurodif !!

Il ne me reste plus qu'à accrocher ce petit tableau.
A bientôt.

jeudi 15 juin 2017

Les tawashi, ou l'art du ménage à la japonaise !



 Bonsoir,

Je viens de terminer trois éponges Tawashi et je suis assez contente du résultat. De plus, cela ne demande que quelques heures pour la réalisation.

Cela faisait un moment que l'idée me trottait dans la tête, car j'aime bien tout ce qui vient du Japon en général. Et puis, quand on peut faire un petit geste pour la planète, c'est plutôt bien, non ?
De quoi s'agit-il alors ?
Ce sont des lavettes "écologiques" faites main, crochetées ou tricotées en acrylique (de préférence) pour nettoyer la vaisselle... sans avoir à utiliser trop de produits. 
Elles peuvent aussi servir pour la douche si l'on souhaite un massage tonique !
On peut aussi les tisser avec de vieux collants, des bas... voir le tuto ici
Je trouvais cela un peu tristounet de faire ces petites lavettes bien ordinaires quand je suis tombée par hasard sur ces deux modèles trouvés dans le magazine Prima.



J'ai donc acheté, sur Internet, 5 pelotes de laine acrylique qualité "Rico Creative Bubble" de Rico Design chez Déco et Fête
Il y en a vraiment de toutes les couleurs pour faire des tas de tawashi en fleurs, fruits, animaux... selon ses envies !
Cette "laine" à l'avantage de se laver en machine à 60°. Ces éponges sont donc réutilisables sans problème.
Comme vous pouvez le voir, j'ai pris des couleurs basiques, vives et brillantes.
J'ai utilisé un crochet n°3.5 (au lieu du n°4 préconisé).


La fraise et la pastèque peuvent aller dans la cuisine pour la vaisselle.
 Seules les explications de ces deux fruits sont dans le magazine Prima.

Et le troisième, l'ananas, me direz-vous, d'où sort-il ? 
Normalement, le modèle se trouve dans le petit livre ci-dessous. 
Je regrette de ne pas l'avoir acheté. 
Mais bon, ce sera pour une prochaine fois. 
Il fallait donc que je trouve une solution car j'avais vraiment envie de crocheter un bel ananas.
 Lui ne servira pas pour la vaisselle mais plutôt pour la douche !!

Creative Bubble couv Rico Design

Ni une, ni deux, je farfouille sur internet et je tombe sur le blog de Barnabé aime le café où j'ai trouvé le modèle d'un superbe ananas fait au crochet.
J'ai un peu bidouillé les explications pour faire un format plus petit et pour que cela devienne un tawashi.
On commence par le dessous de l'ananas !




Je lui ai crocheté 6 feuilles que j'ai réunies à la base, en faisant une attache de 12 mailles en l'air au milieu, comme sur les deux autres fruits. 
Je suis très contente car je le trouve bien réussi !!

Il est conseillé d'humidifier vos éponges, de les mettre en forme et de les laisser sécher avant de les utiliser.

A bientôt




tissus.net